La bête est belle et bien de retour parmi nous. En dessous de ses offres de rabais monstrueux et ces petits concours étranges se cache le vrai message : ACHETEZ! Eh oui, la vente saisonnière de Steam est de retour et tout le monde se plaint encore d’avoir dépensé beaucoup d’argents. La partie la plus impressionnante de toutes ces ventes est le concept que s’ils n’étaient pas en vente à 75-90 % de rabais, je n’aurais jamais acheté plusieurs de ces jeux. Alors comment peut-on appeler ça des économies? La bonne nouvelle est que ça donne à certains créateurs de jeux vidéo une idée générale de la réelle valeur de leurs jeux ainsi qu’un bon saut dans les ventes, mais aussi, ça semble provoquer un phénomène moins joyeux : plusieurs studios qui vendent sur Steam rapportent une chute de leurs ventes comparées aux autres plateformes de distributions qu’ils utilisent. La raison? Plusieurs d’entre nous préfèrent attendre qu’un jeu soit à gros rabais pour l’acheter. Cela se traduit par des ventes moins élevées lors de la sortie du jeu. Des fois les gros sauts de ventes (mais à prix moindre) ne sont pas assez pour mitiger la perte d’argent que les ventes à prix normal auraient engrangée, mais bon, c’est la vie. JF est le grand gagnant cette saison avec environ 60 $ de jeux, et moi je crois que je suis resté dans les 20 $ environ. Pas mal.

Quels jeux retiennent votre attention cette fin de semaine? J’ai essayé un peu un vieux classique qui était en vente sur Gog.com : Sid Meier’s Alpha Centauri. Un genre de « suite » a Civilization lors qu’on envoie finalement une mission spatiale à la fin du jeu. J’aime bien, mais j’ai encore beaucoup de trucs à apprendre il me semble. C’est un jeu très complexe! JF lui a fini Murdered : Soul Suspect qui était en vente pour 33 $ sur Steam et il me dit que le jeu est un peu court pour 59.99/69.99 (son prix sur consoles), mais il est juste assez long sur PC pour 33 $. Si vous le revoyez passer en spécial, jetez-y un coup d’œil, si votre PC peut le rouler. L’histoire et le concept sont assez intéressants.