On a finalement eu le temps d’aller au cinéma voir « The Martian » (« Seul sur Mars » pour ceux qui ont été le voir en français). On avait, tous les deux, lu le livre sur lequel ce film est basé et on a été agréablement surpris de constater que Ridley Scott n’a pas changé grand-chose à l’histoire. Certains petits trucs ont été changés pour faciliter certaines scènes et j’assume que d’autres moments ont été coupés pour pas que le film soit trop long. Si vous avez aimé le livre, vous allez aimer le film. Il se tient aussi debout seul comme un œuvre de science « fiction » très intéressante. Quand on y pense, c’est un scénario plausible encré dans des concepts de sciences réels. Un jour, on va aller sur Mars. Il n’y a aucun doute là-dessus. Je me demande si la première vraie mission là-bas va être à sens unique pour les participants. Allons-nous vraiment faire ça? Le futur semble très intéressant dans ce secteur. J’ai hâte de voir ce qui va être possible durant notre génération.

Quels jeux retiennent votre attention cette semaine? J’ai décidé de tenter de progresser dans ma pile de jeux de PC sur Steam. Surtout Shadowrun Returns. Un jeu basé sur le système de jeu de rôle Shadowrun qui a débuté en 1989. En résumé, le monde d’aujourd’hui est perturbé par un événement appelé « Le réveil ». Tout d’un coup, la magie revient sur la terre et des gènes dormant dans certains individus s’activent. Des bébés nés avec des traits de races fantastiques comme des elfes, des nains, orques et ainsi de suite. L’arrivée de la magie et de ces nouvelles races chamboule tout dans le monde et après un gros brassage, le monde de Shadowrun est né. Un monde où les pays ne sont plus ce qu’ils étaient et les corporations sont le nouvel élément de démarcation et de puissance (ca me semble familier?). La technologie a aussi fait un bond spectaculaire. La matrice, des augmentations cybernétiques pour notre corps, des drogues et j’en passe. Les « Shadowrunners » sont des mercenaires qui offrent leurs services aux compagnies les plus offrantes. Dans d’autres mots : une bonne recette pour un monde et des aventures « Cyberpunk » très intéressantes selon moi. Le scénario qui vient avec le jeu (les joueurs peuvent ensuite créer leurs propres scénarios) nous lance sur la piste d’un meurtrier et on tombe sur quelque chose de bien plus gros. Un scénario qui semble sorti tout droit d’une campagne de jeu de rôle habituelle. Pour l’instant, j’aime bien. Le système de combat suit celui de la version papier et ressemble aussi au système de combat dans des jeux comme Jagged Alliance et X-Com : Enemy Unknown.

Quant à lui, JF continue à avancer dans Metal Gear Solid 5. Il me dit que la jouabilité furtive est superbement implémentée mais que l’histoire à date laisse un peu à désirer.

Pour finir : C’est les élections fédérales lundi au Canada alors n’oubliez pas d’aller voter! Le futur de la race humaine en dépend!!!

…ou pas? Peut-être?