Les « Selfies », ou « Égo-portraits », sont très dangereux! Il y a actuellement des gens qui meurent des suites de ces tentatives de prendre de petits clichés de leurs faces dans des situations rocambolesques. Pour vous donner quelques exemples: un couple polonais tombe en bas d’une falaise pendant des vacances au Portugal, une adolescente russe tombe d’un pont et s’électrocute en s’agrippant après des fils haute tension pendants sa chute, une conductrice en Caroline du Nord s’aplatit contre un camion et un homme se flingue accidentellement après avoir pris un cliché de lui avec une arme à feu. Selon moi il existe des manières plus sécuritaires d’impressionner vos amis. Par exemple : votre pointage complètement débile à Angry Bird ou le fait que vous pouvez lécher votre coude? Cette mode de photographie excessive est de plus en plus commune dans nos vies. On dirait qu’il y a une compétition pour montrer, de PROUVER, à autrui que nous avons une vie plus intéressante qu’eux. Regardez le plaisir que j’ai à souper sur cette terrasse avec des amis qui me regarde croche. Me voilà maintenant à ce Pub avec des amis irrités. Me voici au Vieux-Port avec des amis fâchés. Et celle-là, c’est moi après que la police m’aille repêcher du fleuve St-Laurent.

Quels jeux retiennent votre attention cette semaine? De mon côté, Ultra Street Fighter 4 continue à consommer mes sessions de jeux. JF, de son côté, continue à jouer à Guild Wars 2. Il m’indique que celui-ci a un spécial de 50% de rabais en ce moment(jusqu’au 24 aôut) et qu’à ce prix, c’est une incroyable aubaine. Il semblerait que ce jeu ne soit pas exactement comme les autres jeux en ligne de ce genre. J’avais acheté le jeu à sa sortie, mais j’avais perdu intérêt après un mois. Ils ont peut-être fait des améliorations. Il me semble que je vais devoir investiguer le tout plus en profondeur quand j’aurai plus de temps.

J’aimerais aussi prendre un moment pour écrire mes pensées sur la mort de Robin Williams. Celui-ci s’est apparemment suicidé lundi après un long combat avec la dépression. Jamais je n’aurais cru qu’un quelqu’un aussi plein de vie aurait pu commettre l’irréparable. Mais en même temps, beaucoup de gens ne comprennent pas encore la gravité de cette maladie. Robin Williams était un de mes idoles en grandissant et sa carrière d’humoriste « stand-up » a été une gigantesque inspiration pour le développement de mon sens de l’humour. C’était impossible de ne pas rire quand il partait sur une de ses lancées légendaires et improvisées. C’était une vraie mitrailleuse. Toujours en mouvement sur scène, on avait l’impression qu’il était possédé. C’est toujours triste quand une personnalité connue meurt dans des circonstances tragiques, mais celles-ci nous a frappées assez fort. La dernière fois que nous l’avions vu en personne était en 2012 à son passage à Montréal à la Place-Des-Arts pour un spectacle avec son ami canadien David Steinberg. Je n’avais pas ri comme ça depuis une éternité.

Repose en paix Robin, le monde va profondément ressentir ton absence.