On a volé trop proche du soleil, et on s’est brulé la fourche. On a eu le temps de regarder Conan Exiles plus en détail dans plusieurs streams sur twitch.tv. Puisque le jeu est en « bêta », il y a plusieurs bugs. Par contre, ce jeu semble avoir le potentiel d’offrir une bonne compétition aux autres jeux de survie multijoueurs comme Rust et Ark. Le problème avec ces jeux est le fait qu’il y a une grosse différence entre les niveaux de technologies pour quelqu’un qui vient d’arriver sur un serveur et le groupe qui est déjà installé depuis un certain moment. Par exemple : dans Rust, les gens bien installés ont des armures en kevlar et des mitraillettes. Ceux qui commencent, après quelques minutes s’ils sont chanceux, ont un arc, des flèches et une lance. Dans Ark, ajouté de gros dinosaures et un niveau de technologie avancé avec des fusils laser. Je n’ai pas besoin de vous faire un dessin. Vous vous installez dans un petit coin et vous espérez que le gros clan ne vienne pas cogner à votre porte. Dans Conan Exiles, le niveau de technologie semble plus plat, des armes en bois et en différents métaux. Certaines bombes peuvent être faites, mais c’est une grosse job. On peut aussi faire appel à un avatar de notre dieu pour écraser la base de nos ennemis, mais ceci est très difficile à exécuter. En fin de compte, maintenant que j’y pense, c’est pas mal la même chose. La seule différence est la source de la destruction complète de sa petite shed faite en cure-dent. Soit un homme en armure technologique assis sur gros dinosaure avec des lances missiles dans Ark, une bande de jeunes de 14 ans habillés en armure kevlar armés de mitraillettes et lances missiles dans Rust ou un gigantesque avatar du dieu Crom. Leurs ombres convergent sur vous et votre dernière pensée, en regardant vos heures de travail se faire souffler en un clin d’oeil: « J’aurais pu être en train de jouer à Overwatch ».

Eh oui, la campagne obsessive de JF a porté fruit : j’ai acheté Overwatch vendredi dernier sur PC. C’est un jeu bien amusant qui l’est encore plus si on fait partie d’une équipe qui communique bien. Sinon, c’est souvent une file d’héros qui meurt et revient au combat 1 par 1 pendant que l’équipe adverse joue à Duck Hunt. Je n’ai pas encore remarqué l’élément toxique dans le jeu, mais je n’ai pas encore débarré le mode « compétitif ». J’assume que c’est là qu’on trouve tous les trolls et les gens super frustrés qui aiment engueuler leur équipe quand les choses tournent en vinaigre. Mes personnages préférés en ce moment sont RoadHog et Soldier 76. JF aime jouer des personnages de support comme Mercy et Ana. Je trouve que ça fait un beau combo puisque personne dans le mode « Quick Play » ne semble vouloir jouer le rôle du support. Si vous voulez un bon jeu de tir première personne en équipe où l’action dure plus longtemps qu’une fraction de seconde (Counter Strike, autrement appelé « Ce pixel au loin es-tu une tête de terroriste ou- et je suis mort), je vous le recommande fortement.

Quels jeux retiennent votre attention cette semaine? For Honor sort mardi prochain, mais vous pouvez l’essayer tout de suite jusqu’à dimanche, car Ubisoft roule un dernier bêta ouvert avant la sortie du jeu. Allez-vous l’acheter? Si oui, sur quelle plateforme?