Vous vous rappelez de Farm Ville et la compagnie Zynga? Moi non plus. De quoi je parlais? Ah oui! Candy Crush. Les heureux gagnants à king.com, les créateurs de ce jeu plus pur que l’héroïne, ont décidé de faire, il y a un an environ, une demande de droit d’auteur sur le mot « Candy » dans les jeux vidéo et le linge. En résumé, seulement king.com serait en mesure d’utiliser le mot « Candy » dans leurs jeux. On assume tous que c’est une autre de ces demandes exagérées de droits d’auteur qui va sortir par la fenêtre de la court plus vitre qu’Axel Foley. En fin de compte, la demande a été acceptée mercredi dernier! Et Apple semble n’avoir aucun problème à aider la compagnie à faire respecter ce droit d’auteur sur leur App Store. Suis-je le seul à trouver ça complètement barjot? Nous sommes rendus à un point ou des compagnies veulent empêcher les autres d’utiliser des mots communs tous droits sortis du dictionnaire dans les titres de leurs produits. On approche de plus en plus de l’apocalypse que nous avions caricaturée dans le passé. Un genre de terrain mort où tous les titres de films et de jeux sont médiocres et standardisés, car on ne veut pas brûler la moitié du budget de l’œuvre pour licence des mots accrocheurs ou se défendre en court. Un monde où les compagnies stockent leurs mots réservés comme des missiles, prêts à déclencher une guerre nucléaire (pour le portefeuille) avec n’importe qui qui OSE utiliser un de leurs mots magiques. Pour ajouter une couche de plus à ce bambin déjà très malheureux : King.com veut aussi réserver le mot « Saga » (un de leurs jeux s’appelle Candy Crush Saga) et sont en guerre avec Stoic, un petit studio de jeux indie qui ont créé un titre appelé « The Banner Saga ». Je m’en fou que king.com est le Walter White des jeux mobile, ils doivent être arrêtés avant que tout ce cirque devient pratique courante.

Quoi de neuf dans le monde des Jumeaux Techno? JF est en train de jouer à FarCry 3. Il n’est habituellement pas un gros fan des jeux de tirs, mais il est pas mal accroché à celui-là. De mon côté, j’ai malheureusement sombré dans la déchéance et j’ai réactivé mon compte de World of Warcraft. À toutes les fois que je reviens à ce jeu (ma dernière fois date d’un an et demi environ), je suis tout désorienté. J’ai perdu tous mes boutons et commandes, je ne me rappelle plus où rien n’est. Beaucoup de trucs ont changé. Ça n’aide pas que j’aie joué avant l’expansion « Cataclysme » qui a changé un gros pourcentage du monde. Mais bon, c’est normal. Je vais m’habituer. Une chose est certaine, je risque de ne pas voir la fin de semaine passée!

Aussi, on est en pleins milieux d’une vague de froid ici à Montréal et j’ai l’impression que si ça continue de même, je vais pouvoir tremper un de mes doigts dans mon scotch pour le refroidir.