Et voila, c’est fait. Nous avons entreprit le défi Slender. J’espère que nos spasmes de terreurs vous ont fait plaisir. Le plus drôle dans tout ça est que Slender Man semble nous viser plus que Jonathan et Steve. Aurait-il une préférence pour les jumeaux? Le jeu Slender démontre qu’on n’a pas besoin d’un budget de plusieurs millions de dollars pour produire un jeu effrayant. « Ça l’air stupide comme jeu si je me base sur les vidéo youtube » vous me dites. Un instant! Ces genres de jeu atteignent leurs potentiels maximaux quand ils sont joués dans le noir, seul avec des écouteurs. Essayer cette recette et dites moi que vous ne vous sentez pas un tout petit peu mal à l’aise. La bonne nouvelle c’est que le jeu a inspiré des suites produites par d’autres gens. Nous avons, par exemple, Slenderman’s Shadow, un jeu qui améliore Slender et lui donne des nouveaux endroits à visiter. Pour l’instant, seulement deux endroits sont disponibles, mais ils en sortent une ou deux par mois. Laissez moi vous dire que les corridors serrés et sombre de la carte « Hospice » empire le malaise.

Coté nouvelles, au moment de l’écriture de cette article, je reviens du dentiste où je me suis fait arracher 4 dents de sagesse. Il y a eu plus de peur que de mal, mais disons que je ne referais pas une deuxième fois cette aventure. Il y a quelque chose de perturbant à propos du fait que la dentiste semblait être entrain de sculpter ma mâchoire dans une configuration plus avantageuse avec un genre de tournevis gris et que celle-ci voulait aller dans une direction complètement proscrite par les lois de la physique et de l’anatomie humaine. Disons que c’est assez douloureux, mais la magie des antidouleurs me permet de vous écrire cet article plus ou moins pertinent à propos de 4 épais qui ont la trouille d’un tata pixélisé allongé en complet pas de face qui les poursuivent dans une forêt 3D.